Lycée Théodore Aubanel
Avignon
 

FAUNA SECRETA

dimanche 10 mars 2013, par Responsable Arts plastiques

FAUNA
SECRETA

Joan
FONTCUBERTA et Pere FORMIGUERA

1985-1990

Fauna
Secreta est un immense projet auquel Fontcuberta a travaillé de 1985
à 1990, avec un autre photographe catalan, Pere Formiguera et un
taxidermiste. Il continue à enrichir cette œuvre à chacune de ses
présentations.

Il
s’agit tout simplement de faire croire qu’un scientifique allemand du
début du XXème siècle, baptisé Peter Ameisenhauffen ( en
allemand, signifie « fourmilières », comme
« formiguera » en catalan ), mi-savant, mi-explorateur, a
découvert au cours de ses expéditions, un grand nombre d’animaux
étranges : chauve-souris, licornes, éléphants volants,
serpents mille pattes, entre autres. La preuve réside bien sur dans
le fait qu’il les a photographiés. Malheureusement, le savant
allemand a un jour mystérieusement disparu, son atelier-
laboratoire-bibliothèque a brûlé deux mois plus tard et ses
découvertes sont restées ignorées de tous jusqu’à ce que
Fontcuberta et son compère Formiguera trouvent par hasard ce qui a
survécu de l’incendie. On voit donc dans l’exposition de Fauna
Secreta, non seulement des photographies époustouflantes, très
belles bien qu’abîmées, mais aussi des dessins, des notes
manuscrites, des relevés, et quelques spécimens de ces créatures
fantastiques sous forme de squelettes ou de pièces de taxidermie.

Le
soin apporté à l’ensemble est spectaculaire et la présentation,
avec ce qu’il faut de poussière et de vitrines démodées, est très
convaincante. Le vieillissement des tirages, les papiers froissés et
jaunis, les noms latins et les descriptions extrêmement précises,
le mélange de documents et de clichés scientifiques, quelques
plaques cassées, des compte-rendus d’expérience, le tout présenté
dans un savant désordre, tout cela crée le contexte nécessaire à
la vraisemblance.

Fontcuberta
manipule parfaitement le fait qu’une photographie est perçue
différemment selon l’environnement dans lequel elle est ; il
soigne donc le moindre détail et présente cette œuvre dans des
musées des sciences qui sont supposés apporter la caution
scientifique, comme si la science avait le monopole de la réalité.
sseur Peter Ameisenhauffen

 
Lycée Théodore Aubanel – 14 rue de la palapharnerie CS 10070 - 84918 Avignon – Responsable de publication : M. Le Chef d'établissement
Dernière mise à jour : vendredi 13 décembre 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille